« Les joueurs de tennis sont des artistes »

Tommy Robredo (ESP, ATP 169) affrontera Gian Marco Moroni (ITA) dans le tournoi de Gstaad ce mardi matin. L’Espagnol de 37 ans a reçu la troisième wildcard du J. Safra Sarasin Swiss Open Gstaad 2019. Robredo a donc profité des jours tranquilles qui ont précédé le début du tournoi pour apprécier la merveilleuse nature de l’Oberland bernois, dont l’œuvre « Mirage Gstaad » de l’artiste américain Doug Aitken.

C’est un spectacle extraordinaire qui vous attend à quelques mètres au-dessus de Gstaad. Au milieu d’une grande prairie brille une maison dans la lueur du soleil et s’adapte à la nature grâce à de nombreux miroirs.

L’œuvre d’art « Mirage Gstaad » de Doug Aitken est exposée pendant deux ans à Gstaad, pour le plus grand bonheur du vétéran espagnol Tommy Robredo, qui n’a pas manqué cette occasion et a visité le bâtiment avec son épouse. C’était aussi une nouvelle expérience pour l’ex numéro 5 mondial : « Je dois d’abord retourner à la maison, je n’ai jamais rien vu de tel auparavant ».
Robredo fût submergé par la nature dans l’Oberland bernois. « J’aime la nature, j’aime les montagnes. C’est génial d’assister à un tournoi aussi merveilleux. »

L’Espagnol n’est d’après lui pas un expert en art en lui-même, et avec toute son expérience du tennis, il le sait d’autant plus. Au cours d’une interview, il révèle qui est à ses yeux le plus grand artiste de l’ATP Tour (un certain suisse), et ce qui est nécessaire pour se faire un nom en tant que joueur de tennis.

Article précédent
Les premiers duels disputés du tournoi
Article suivant
« Today on Court 2 » – avec Jiri Vesely
Menu